Dookoom

Dookoom au foin de la rue

Afrique du sud • hip-hop/dubstep

Bienvenue aux sud africains de DOOKOOM, une découverte sous le Chap’ d’Au Foin De La Rue avec un hip hop hybride, chargé d’histoires, coloré et engagé.

Après la sortie de leur premier album NO ! les sud africains de DOOKOOM sont de retour avec Riffak. À la base musicale hiphop intense s’ajoutent une gorgée d’émotions, d’éléments, d’idées et de sons empruntés aux différentes cultures et nations du monde : dancehall, rock alternatif, punk, electro ou dub.

Les textes oscillent entre anglais, afrikaaner et argot des rues de Cape Town. Un argot commun aux onzes langues officielles sud-africaines ! Forcément, l’Apartheid et ses lourdes conséquences font partis des sujets évoqués. Pour continuer la lutte. Et ne pas oublier.
En tout cas, le 6 juillet, on parlera tous hip hop.

 

••••

Dans le cadre du plateau Hip Hop Crypt
Le fossoyeur vous ouvre les portes grinçantes du caveau, vous descendez quelques marches vermoulues et arrivez dans une crypte dont les murs suintent de sonorités industrielles et lugubres. Dans une ambiance lourde, crasseuse et oppressante, des MCS aux attitudes schizophréniques investissent la scène, accompagnés de DJs et musiciens zombies.
Entre cimetière, décharge radioactive et asile psychiatrique, le plateau Hip Hop Crypt vous attire dans les tréfonds du genre, aux confluents du rap, du punk, de l’indus et du dubstep.

Site internet

Facebook/Dookoom

Scène

  • 21h05
  • Chapiteau
  • Vendredi