Sourdurent

photo sourdurent festival au foin de la rue

(FR) • Mezze du massif central 

L’entité Sourdure jusqu’ici portée en solo par Ernest Bergez, se duplique et s’incarne au pluriel : Sourdurent. Laissez-vous porter par ce mélange traditionnel « jouer-parler-chanter ».

Ernest Bergez s’associe à Jacques Puech, Elisa Trebouville et Loup Uberto pour explorer les possibles d’une énergie collective. Plus de voix à scander la fureur, plus de mains pour frapper les peaux parleuses, plus de cordes pour bercer les instincts et des tuyaux de feux pour faire hurler la joie. Librement digéré, le répertoire traditionnel issu du Massif Central mute et s’hybride à des formes inventées, inspirées des musiques traditionnelles grecques, perses, maghrébines… Ce peut-être un bal, un concert ou cérémonie spontanée.Entre le français et l’occitan, un langage personnel émerge et se fraye un passage au milieu des mots anciens, passés de bouche en bouche.

 

Plateau « Dirty Trad » : Super Parquet / Sourdurent / San Salvador

Vous connaissez sans doute la cornemuse, l’orgue de barbarie et le banjo… mais avez vous déjà entendu le son d’une cabrette, d’une boîte à bourdon ou d’une vielle à roue ? Ce plateau convoque les plus talentueuses formations françaises, qui dépoussièrent les musiques folkloriques auvergnates et occitanes pour les propulser dans une transe hallucinatoire, à grand renfort d’électro et de machines flirtant avec le drone, ou simplement de polyphonies vocales. Une immersion unique dans les musiques traditionnelles à ne pas rater !

Scène

  • Chapiteau
  • Vendredi